Concours The Intelligent Hosts » – « Pourquoi pas moi » – [SONGFIC]

Fanfic écrite pour le concours « Welcome to the INFINITE Host’s Club – ‘The Intelligent Hosts’ »
La chanson utilisée est « Be Mine »

 

Nous nous connaissons depuis longtemps maintenant tous les 7. Nous avons eu des moments de joie et traverser des moments difficiles ensemble. Nous sommes devenus une famille les uns pour les autres au sein de notre petit dortoir. Cependant toi, oui toi, Myungsoo, je n’ai jamais pu te voir comme l’un de mes frères.

Au début, j’avoue que je ne faisais pas très attention à toi. Tu étais le plus effacer du groupe. Le plus discret. Tu nous donnais l’impression d’être une personne froide.

La première fois que cette impression a disparu se fut pendant le tournage de « You’re my Oppa ».

C’est à cette occasion que j’ai était hypnotisé par toi…

 

 

~ PDV Sungyeol ~

 

C’était lors de nos débuts, pour nous faire connaître du grand public, Tablo et Mithra avaient décidé de nous faire participer à un programme télévisé avec un concept particulier : « You’re my Oppa ». Cette émission avait été crée afin de nous faire rentrer dans le rôle de Oppa pour nos fans, nous devions alors nous occuper d’une jeune fille nommée Yoo Ji Ae.

Au premier abord tu n’étais pas intéressé par la nouvelle arrivante. Tu continuais de manger comme si de rien était. Cela ne m’avait pas surpris, cette manière d’être était quotidienne de ta part. Cependant peu à peu tu as commencé à t’ouvrir à cette fille qui débarquais de nulle part. Te voir comme cela me surpris, tu souriais et riais avec nous, c’était l’une des première fois.

Nous avons passé deux mois mémorables durant le tournage de cette émission. Nous nous amusions énormément.

Après la fin du tournage, les adieux avec Yoo Ji Ae on était difficile. À ce moment, j’ai remarqué que tu t’enfermais de nouveau dans ta bulle. Tu passais ton temps sur ton téléphone portable. Ce qui énervait énormément notre leader car tu n’étais plus du tout concentré sur la pratique. Nous avions tous gardé le contact avec elle, bien sur, mais votre relation à tous les deux n’était pas du tout la même que celle qu’elle entretenait avec le reste du groupe. Cela ne faisait aucun doute jusqu’à ce que l’on en comprenne la raison :

« MYUNGSOO ! T’as pas un peu finis avec ce PORTABLE !!! Tu peux te CONCENTRER !!!! » hurla notre leader

 

Cela faisait au moins 30 fois qu’il répétait sans cesse la même chose, mais dès que le portable de L sonnait celui-ci se précipitait pour répondre.

« Désolé hyung, ça ne se reproduira plus … » s’excusa le coupable.
« Qu’est-ce qui se passe ? Depuis que Yoo Ji Ae est partie, tu ne te concentres plus ! Je te rappelle que l’on doit faire nos débuts… » lui rappela Hoya
« Arrêtez de le sermonner, il va se reprendre, intervint notre gentil maknae, n’est-ce pas hyung ? »
« Oui ne vous en faites pas. » répliqua L
« Tu peux au moins nous dire ce qui se passe !!!!! Tu nous fais perdre notre temps en ce moment » répliquais-je alors froidement me doutant de ce qui allait suivre.

 

À vrai dire, j’avais vu son portable et l’origine des textos, cela ne me plaisait mais alors pas du tout.

« Oui tu as raison, Sungyeol… je vous dois une petite explication … »

 

À ce moment, tous les regards se tournèrent de concert vers L.

« Voilà… D’abord ne vous énervez pas, si on ne vous a rien dit… ce n’est pas parce qu’on ne vous fait pas confiance… »
« Comment ça ON !!!! » questionna Dongwoo, qui pour une fois posait une question pertinente.
« Voilà, durant le tournage de « You’re my Oppa », Ji Ae et moi on a commencé à sortir ensemble »

 

Tous restèrent bouche bée ne l’ayant pas vu venir.

Je me doutais que quelque chose se tramait depuis ce fameux tournage. De plus, l’échange fréquent qu’entretenaient Ji Ae et L, m’avait mis sur la voie. Mais maintenant qu’il nous l’avait avoué, la colère montait en moi. J’avais depuis peu réalisé que j’avais de forts sentiments à l’égard de Myungsoo. Avant cet événement je n’en connaissais pas réellement la nature. Mais à présent, j’en étais sûr. J’étais tombé, malgré moi, amoureux de lui.

Une fois les membres ayant repris leurs esprits suite à l’annonce de ce nouveau couple, tous exprimèrent leur joie. À ce moment, je n’eus d’autres choix que de jouer la comédie en lui souhaitant tout le bonheur du monde avec sa « chérie ».

 

[2 mois plus tard]

 

Le fait que tu te sois mis en couple, ou du moins que tu nous l’aies avoué, ne m’a pas fait cesser de t’observer. J’étais heureux de voir ton bonheur, mais en même temps je voulais que tu souffres autant que moi, car oui te voir avec une autre me faisait souffrir et je voulais te briser pour que tu viennes à moi. Pour ce faire, je n’ai pas hésité à salir celle que tu aimée. Je te montrais ces aspects les plus détestables pour vous séparer, ces mensonges et ces tromperies.

Te voir dépérir et essayer de t’accrocher à cet amour, me faisait souffrir mais moins que de te voir être près d’elle.

Peu de temps après que mes manigances aient commencé, elle a fait ce que je désirais le plus, à croire qu’elle ne t’aimait pas vraiment pour ne pas vouloir s’accrocher à toi, elle t’a quitté. Ce jour-là, j’étais heureux. Je souffrais de te voir si dévaster mais je savais que c’était le mieux car je te voulais tellement auprès de moi.

J’ai veillé sur toi, sur tes amours et tes ruptures
Tu finis toujours par être blessé, alors autant sortir avec moi
Regarde moi sans pleurer, je n’aime pas voir tes larmes
Tu souffres et c’est dur pour moi de te voir comme ça

 

Cette rupture a été un coup dur pour notre groupe, on venait à peine de commencer et tu t’étais renfermé sur toi-même, tu passais tes journées dans ta chambre obscure. J’ai alors réalisé que ce n’était pas ton bonheur que j’essayais d’obtenir par cette rupture, je voulais simplement moins souffrir et t’avoir pour moi seul car dans mon esprit, moi seul pouvait te convenir et prendre soin de toi.

Soit mien. Je t’aimerai. Je me soucierai de toi
Je prendrais toujours soin de toi
Soit mien. Tu me connais depuis tout ce temps
Je te protégerai toujours
Tu m’entends ? Tu m’entends ?

 

 

~ PDV Myungsoo ~

 

Depuis quelque temps, je sentais que cela n’allait pas avec Ji Ae. Cependant, je n’avais jamais imaginé qu’elle puisse me quitter. Je l’aimais tellement que j’aurais pu tout faire pour elle. Depuis, je me sens comme une coquille vide, je ne cesse de ressasser le passé en espérant revoir son visage joyeux et son sourire tourner dans ma direction. Cependant, ces souvenirs ne sont aujourd’hui plus que douleur. À quoi servent ces instants magiques si la personne qui les partage avec vous n’est plus là pour se les remémorer. Je me recroquevillais dans mon lit, les larmes coulant sur mes joues, inconsolable. Je savais que je pouvais compter sur les membres, cependant même eux me rappelaient les moments de joie que l’on avait partagé tous ensemble. Je savais que mon état les inquiétait mais j’étais incapable de sortir de cette léthargie dans laquelle j’avais était plongé. Je ne mangeais plus et j’étais ingrat envers les membres osant venir frapper à ma porte pour me réconforter.

Ce manège recommençait chaque jour avec la même rengaine :

« Myungsoo, sort de là ! Il faut que tu manges, tu sais on s’inquiète pour toi. » venait me dire notre leader.
« Laisse-moi, je n’ai pas faim ! »

 

Pour finir Sunggyu se résignait à me laisser un plateau devant la porte et repartait comme je l’espérais.

Ce qui me surprit fut l’insistance de Sungyeol. Avant ma rupture, nous n’étions pas réellement proches. Il était toujours avec Hoya et Dongwoo. Mais depuis, il venait de plus en plus devant ma porte pour essayer de me faire sortir :

« Myungsoo, sort ! Tu ne peux pas rester comme ça, on a besoin de toi et tu as besoin de nous en ce moment. » dit Sungyeol.
« Je veux être seul, dégage ! » grognai-je.
« Tu peux tout me raconter, je peux t’aider ! Je t’en supplie sort de cette chambre ou laisse-moi entrer. » supplia le plus âgés des deux.
« TU PEUX M’AIDER ? LAISSE MOI RIRE, FOUS LE CAMPS ! » hurlai-je.
« Je ne partirai pas tant que cette porte ne sera pas ouverte et que je ne t’aurais pas vu. »

 

À sa voix calme et posée, je savais que je n’avais pas d’autre choix que de lui ouvrir même si l’envie m’en manquait.

Je me levai donc de mon lit, que je n’avais pas quitté depuis des jours. J’ouvris la porte et me trouvait éblouis par la lumière. Je ne vis pas le corps de mon ami s’approcher pour me serrer dans ces bras. Cet acte me surpris mais la chaleur de ce corps contre le mien m’apaisa quelque peu. La fureur dans laquelle il m’avait mis en insistant ainsi disparut et mes larmes reprirent de plus belle.

 

 

~ PDV Sungyeol ~

 

J’insistais pour que Myungsoo m’ouvre la porte de sa chambre, en espérant que du même coup il m’ouvre la porte de son cœur.

J’allais régulièrement frapper à sa porte qui restait toujours close. Cependant, aujourd’hui j’avais décidé que cela devait cesser, j’en avais marre. Je voulais le voir, le serrer dans mes bras et lui montrer que j’étais là.

J’insistai tellement qu’il finit par ouvrir la porte en trombe. À ce moment, je ne pus m’en empêcher, en voyant son visage, les yeux rougis par les larmes qu’il avait tant versées, je me précipitai et le serrait dans mes bras comme pour le protéger.

Toutes tes larmes pleines de souvenirs, j’espère qu’elles disparaîtront dans mes bras
J’essaie de te protéger, toi qui a le cœur brisé et qui ravale tes larmes
Je pense que tu vas craquer, tu as toujours été comme ça
Plus tu souffres et plus je t’aime
Viens avec moi, moi j’aime te voir sourire
Je te rassurerai, c’est le moins que je puisse t’offrir

 

À le voir déverser toute sa peine et sa douleur sur mon épaule, je ne pus que sentir mon cœur se serrer. Toi l’être qui fait battre mon cœur, je ne peux supporter de te voir dans un tel état. De plus, je savais pertinemment que c’était de ma faute. Te voir si mal me serrait le cœur mais renforçait mon désir, celui que tu m’appartiennes. « Je t’aime et je veux que tu sois mien » cette pensé m’obsédait « Mais comment puis-je te l’avouer alors que tu es dans un tel état par ma faute, avec moi, rien de cela ne se serait produit. Je t’aurais protégé. »

Sois mien. Je t’aimerai, je me soucierai de toi
Je prendrais toujours soin de toi
Avançons ensemble, ne choisis pas un chemin difficile
Ça a été dur pour toi
Je ne veux plus jamais te voir comme ça

 

« Je ne veux plus jamais te voir dans un tel état pour qui que ce soit !!! Ne m’inquiète plus jamais autant ! » lui dis-je.

 

Il ne me répond pas, je renforce mon étreinte pour lui montrer que, malgré son pitoyable état, j’étais là et que je le soutiendrais toujours. Je me sentais coupable de le voir comme ça. Mon esprit n’arrêtait pas de tourner « Pardon, pardon, tout est de ma faute ».

Je crois que mes sentiments lui parviennent car je sens son corps se détendre et ses pleurs se calment.

Nous nous séparons et je loge mon regard dans le sien.

« Vient, on va manger et ce n’est pas une question ! »

 

Je le tire jusqu’à la cuisine où tout le monde est en train de manger, ils nous regardent sans dire un mot et repartent à leurs activités.

Dongwoo et Hoya se chamaillent, Woohyun et Sunggyu discutent au sujet de nouvelles chansons et Sungjong mange tranquillement. Nous nous installons et mangeons sans un mot.

 

 

~ PDV Omniscient ~

 

Durant des mois et des mois, Sungyeol, s’occupe quotidiennement de L, le forçant, peu à peu, à reprendre goût à la vie. Il se montre très attentionné, étant là à chaque fois que les larmes de Myungsoo réapparaissent. Grâce à la présence de son hyung, les larmes de ce dernier se fond de plus en plus rares.

Myungsoo prend conscience que la présence de son aîné lui réchauffe le cœur.

Les autres membres du groupe son également là pour lui. Ils tentent de lui faire oublier les mois de solitude qu’il a traversée. De plus, les nombreuses activités du groupe le forcent à aller de l’avant.

On voit naître au travers des écrans, et même au sein du dortoir, une extrême complicité entre les garçons, en particulier entre Sungyeol et L. Cependant le poids de la culpabilité de Sungyeol lui pèse de plus en plus. Malgré que Myungsoo aille mieux et qu’il se soit pleinement remis de cette rupture, Sungyeol souffre intérieurement.

 

 

~ PDV Sungyeol ~

 

Je ne savais plus ou j’en étais, tout se mélangeait dans ma tête. J’avais réussi à arriver à mes fins, Myungsoo se rapprochait de plus en plus de moi. Cependant, rester auprès de lui était devenu un véritable calvaire. La culpabilité me rongeait, je mourrais d’envie de tout lui dire dès qu’il s’approchait de moi. Je savais pourtant que c’était impossible. Il ne me le pardonnerait jamais.

Mais le fait que je ne puisse rien lui dire me faisait également m’éloigner de lui, renforçant ma souffrance. Je voyais également que mon attitude envers lui le perturbait.

 

~ PDV Myungsoo ~

 

Je ne comprenais plus rien, l’attitude de Sungyeol envers moi changeait. Lui qui avait été si protecteur et si attentionné, envers moi, devenait distant, j le voyais s’éloigner. Je ne comprenais pas sa réaction, il m’évitait, il n’y avait pas d’autre terme et cela, je ne sais pas pourquoi, ça me faisait souffrir atrocement. Je ne voulais pas de cela. J’avais essayé de lui en parler à plusieurs reprises mais il esquivait toujours la question.

J’en avais marre, je devais lui demander la raison de ce comportement. Dans un sens, il me manquait énormément.

Avant un entraînement de danse, je demandais aux autres de partir en premier car j’avais besoin de lui parler et pour éviter qu’il ne s’enfuit je lui bloque la sortit du dortoir.

« Sungyeol, il faut qu’on parle ! » lançais-je.
« Je n’ai rien de spécial à te dire, de plus on a entraînement, je dois y aller ! »

 

Il voulut me contourner pour aller ouvrir la porte mais lorsqu’il s’aperçut que je ne bougerais pas, il me regarda surpris. Je pris alors la parole :

« Désolé, je sais que je n’aurais pas dû faire ça, mais il faut que l’on discute. En ce moment tu m’évites et j’ignore la raison. Tu as été là pour moi et je ne voudrais pas te perdre. S’il y a quelque chose qui ne va pas, tu peux m’en parler. » lui dis-je.
« Je ne t’évite pas. Nous devons y aller, nous allons être en retard. »

 

Comme je l’avais pensé, il éluda une nouvelle fois, voulant s’enfuir plus que discuter.

« ARRÊTE D’ESQUIVER LA QUESTION !! » criai-je, je n’en pouvais plus des mensonges, qu’il m’évite, je voulais la vérité. « POURQUOI TU ME FAIT CA ? »
« Je ne peux pas être près de toi pour le moment, pardonne-moi »

 

À ces mots, quelques larmes coulèrent de ses yeux, je restai hébété ne comprenant pas la situation. Il profita de mon état pour partir en courant vers notre salle de pratique.

J’étais complètement perdu, il souffrait c’était clair mais il refusait mon aide.

Il avait été là pour moi et j’avais l’impression de lui être inutile. Mon cœur se serra à cette pensée.

 

 

~ PDV Sungyeol ~

 

Je ne pensais pas réagir de cette manière. J’étais parti en courant, je ne pouvais pas lui dire que j’étais tombé amoureux de lui et que pour qu’il reste près de moi, je n’avais pas hésité à le faire souffrir. Mais maintenant, c’est moi qui souffrais le plus. J’avais tout fait pour être près de lui mais cette proximité me rongeait de remords. De plus, je ne cessais de le faire souffrir, après l’avoir fait rompre, j’avais fait en sorte de devenir important pour lui et maintenant, je l’abandonnais car c’était trop dur pour moi. Je m’en voulais de lui avoir montré mes larmes, ce qui devait encore plus le troubler, mais comment lui dire que je l’aime et que je regrette tout ce que j’ai pu faire.

Au départ, je voulais simplement qu’il ne s’éloigne pas et qu’il ressente la même chose que moi. Je voulais être là pour lui, mais aujourd’hui, j’avais l’impression de l’avoir en quelque sorte trahi.

Sois mien. Je t’aimerai, je me soucierai de toi
Je prendrais toujours soin de toi

 

 

~ PDV Myungsoo~

 

Je m’inquiétai pour lui. « Qu’est-ce qui a bien pu se passer pour qu’il réagisse de cette manière » pensai-je. « Pourquoi avais-je insisté pour qu’il me parle ? »

Je réalisais que si je me posais toutes ces questions, ce n’était pas seulement parce que je m’inquiétais pour un ami ou même pour mon meilleur ami. Les mois que nous avions passés ensemble étaient pour moi précieux et je voulais qu’il reste toujours près de moi. C’était peut-être égoïste de ma part. C’est à ce moment que je réalisais que ce n’était peut-être pas de l’amitié que je ressentais pour lui. Je voulais qu’il soit seulement à moi. Était-ce de l’amour ?

Je m’élançais à sa poursuite, il fallait que je sache. Je le retrouvais seul, recroquevillé sur un banc dans les vestiaires, les autres devaient déjà avoir commencé l’entraînement sans nous.

 

 

~ PDV Sungyeol ~

 

J’avais peur de me retrouver face à toi, toi celui que j’aime, toi qui voulais des réponses que j’étais incapable de te donner. J’avais peur de te blesser à nouveau, que mon amour pour toi nous fasse encore souffrir tous les deux !

Je voulais te protéger en ne te disant rien et en m’éloignant de toi mais te voir souffrir à cause de cela me faisait de la peine. Je continuais de t’observer mais rester trop proche de toi me faisait souffrir car les amours à sens unique sont les pires et les remords ne font qu’amplifier la douleur.

Lorsque Ji Ae t’a quitté, j’en étais la cause. Je te voulais pour moi, c’est pour ça que j’ai commencé, je m’en veux de m’être servi de ta douleur pour entrer dans ton cœur. Mais je voulais couvrir la douleur de cette perte car je voulais te voir sourire et que tu m’appartiennes.

Tu vas encore lutter et finir blessé ?
C’est un cycle sans fin de douleur. Tu ne peux pas supporter cette bataille silencieuse
Remplis d’inquiétude, je te protège comme un bouclier
Comme la lune, je tourne autour de toi
Cet amour est fini, laisse-le et regarde moi
Je vais dissimuler tes profondes cicatrices, je vais te faire mien et te rendre heureux

 

 

~ PDV Myungsoo ~

 

Te voir comme ça, recroquevillé sur toi-même dans les vestiaires, les larmes aux yeux, me fit réaliser que je n’étais pas le seul à souffrir de cette situation que je ne comprenais pas. Tu me manquais, et je voyais bien que je te manquais aussi, ce que je ne comprenais pas c’est pourquoi, si tu étais si, mal tu continuais de me fuir.

« Hyung, excuse-moi, je ne voulais pas te faire de mal et encore moins te faire pleurer » dis-je « mais il faut que l’on discute, tu me manques, et ça me fait mal de te voir me tourner le dos. »

 

Il ne parvenait pas à parler tellement il tentait d’étouffer ces sanglots.

« Dis-moi pourquoi tu es comme ça, je peux comprendre, et si après tu le désires toujours, je ne t’adresserais plus la parole mais ne me laisse pas dans le flou ! »
« Je ne… veux pas… que tu arrêtes… de me parler… » dit-il entre deux larmes. « C’est justement… pour ça… que je… ne peux… rien te dire. »
«  Tu peux tout me dire tu sais ! » répliquais-je.
« Je ne peux pas ! Je ne veux pas que tu souffres par ma faute ou que tu m’en veuilles » à ce moment ses larmes redoublèrent.
« Je ne t’en voudrais jamais, je te le promets. »
« Ne me promet pas des choses que tu seras incapable de tenir ! »
« Peu importe ce que tu pourras me dire, je ne t’en voudrais pas, je te considère comme mon meilleur ami ! »

 

Je ne pouvais pas lui dire ce que je ressentais pour lui. Je savais que lui dire qu’il était comme mon meilleur ami était loin de la vérité, en réalité, il était bien plus pour moi, le voir dans cet état me l’avait fait réaliser. Avant d’arriver dans ces vestiaires, j’avais encore des doutes mais au moment où j’avais prononcé ces mots, mes doutes s’étaient envolés.

 

 

~ PDV Sungyeol ~

 

Je le savais, il me voyait comme son meilleur ami alors que pour moi il était bien plus. Il ne me verrait jamais comme un petit ami potentiel et de toute façon, bientôt, il ne me verrait même plus comme un simple ami. Je devais cependant tous lui avouer, je n’en pouvais plus de ce secret, que je n’avais même pas partagé avec le reste des membres.  Je voyais qu’il se souciait de moi :

« Ne pleure pas je t’en prie, » me dit-il en me serrant dans ses bras pour me calmer «  aller dis-moi, je te promets que je te soutiendrais et que je ne t’en voudrais pas ! »

 

Je profitais de cette étreinte, qui à mon avis serait la dernière, avant de me reculer. Je le regardais dans les yeux, ses beaux yeux sombres qui donnaient envie de me noyer dedans et je déglutis difficilement. Je commençais à bégayer un charabia incompréhensible :

« Je … je … pardon … ma faute … supplie !!! »
« Calme toi, prend ton temps, je suis là ne t’inquiète pas » il essayait de m’encourager à tout lui confier, mais à vrai dire, j’étais terrifié.

 

Je pris quelques minutes pour souffler, de toute façon, je ne pouvais plus faire marche arrière et je me lançais.

« Voilà, je ne vois pas comment te dire ça mais … je ne peux plus le garder pour moi. Je vois que tu souffres et je souffre aussi. Mieux vaut que tu me détestes que te voir souffrir comme ça. »

 

Je voyais de l’incompréhension dans son regard, mais je devais le lui dire, quoiqu’il m’en coûte, mieux valait qu’il me déteste.

« Mieux vaux te l’avouer directement … Voilà … Je t’aime, ça fait un moment que je l’ai réalisé et être à tes côtés n’a fait que renforcer mes sentiments. Je t’ai blessé intentionnellement, pour me servir de ta peine, pour prendre une place dans ton cœur. Je suis désolé, je comprendrai que tu me détestes »

 

Je voyais, à ce moment, qu’il ne comprenait toujours pas. Je décidais alors de lui raconter toute l’histoire. Du moment où il avait annoncé être en couple avec Ji Ae jusqu’à aujourd’hui.

Je lui racontais comment j’avais procédé pour les séparer, me servant d’un ami qu’il ne connaissait pas pour la charmer et faire en sorte qu’il rompt avec elle. Tous les lapins qu’elle lui avait posés étaient aussi de ma faute car je savais qu’ils avaient rendez-vous, alors je faisais en sorte que mon ami lui donne les mêmes rencards …

« Pour être sûr que vous rompiez, je faisais même en sorte d’aller avec toi à l’endroit de leur rendez-vous pour que tu la prennes sur le fait. Le fait est que j’espérais que ça serait toi qui romps en apprenant qu’elle te mentait et te trompait. Cependant, tu ne fis rien, tu lui pardonnais à chaque fois, espérant pouvoir la garder près de toi. C’est alors que j’avais imaginé un autre stratagème, j’étais allé la voir pour lui demander de rompre avec toi, lui donnant même de l’argent pour ne plus jamais revenir.

 

Cependant, à ces mots, je ne vis aucune réaction.

« Je suis sincèrement désolé … je crois qu’il vaut mieux que je m’en aille… » lançais-je encore coupable.

 

À ces mots, je me redressais et partais en direction de la salle de pratique. Je ne compris pas ce qui lui prit mais il m’attrapa le bras pour me retenir.

 

 

~ PDV Myungsoo ~

 

Je n’arrivais pas à croire ce qu’il venait de m’avouer, je n’avais jamais réalisé qu’il avait des sentiments si fort à mon égard, à la fois de l’amour et de la culpabilité, il s’en voulait de m’avoir fait du mal et d’avoir tenté de profiter de ma peine pour se rapprocher de moi.

Cependant, je ne le voyais pas de la même façon. Il m’avait certes fait de la peine avec ces manigances pour m’éloigner de Yoo Ji Ae mais le fait est que même avant qu’il ne commence nous avions déjà des problèmes dans notre couple. Elle m’avait déjà trompé et j’avoue que je m’accrochais à elle pour ne pas être seul car c’est en la rencontrant que, pour la première fois, j’avais pu me rapprocher des membres du groupe. De plus, le fait que Sungyeol se soit rapproché de moi, à ce moment, avait été pour moi comme une bouffer de lumière dans les ténèbres ou mon cœur était plongé depuis quelques mois.

Ces aveux n’entravaient en rien ce que je ressentais pour lui.  Il était devenu très important pour moi. Si important, qu’il était devenu presque une part de moi-même, j’aimais être proche de lui. Je dirais même que j’en avais besoin.

À le voir partir comme cela, mon cœur se sera. Je n’avais jamais ressenti cela, même pas avec Ji Ae. Sans même m’en rende compte je me précipitais pour le rattraper. Je le serais dans mes bras, à ce moment tous les sentiments que j’avais pour lui remontèrent à la surface et je me surpris à l’embrasser.

Il ne me repoussait pas immédiatement sûrement trop choquer pour faire quoi que ce soit.

« Qu’est-ce …. Que … Arrête de te moquer de moi » il voulait que je le lâche, mais je ne pouvais m’y résoudre.

 

 

~ PDV Sungyeol ~

 

Je n’arrivais pas à le croire, je lui avais tout avoué mais il m’embrassait. Je lui hurlais dessus et j’essayais de me dégager de son étreinte mais il la resserrait. Je ne comprenais plus ce qui se passait.

« Je suis désolé, mais je n’ai pas pu me retenir. Je t’aime aussi » me dit-il. « En fait, me séparer de Yoo Ji Ae était une bonne chose, il est vrai que cela m’a fait souffrir mais je m’accrochais à elle pour de mauvaise raison. » m’avoua-t-il.

 

Il me regarda et me déclara :

« Tu m’as fait prisonnier de ton emprise, maintenant tu n’as plus le droit de me lâcher »

 

J’étais complètement perdu à son annonce.

M’aimait-il vraiment lui aussi ? Pour toute réponse, je sentis ces lèvres se poser une nouvelle fois sur les miennes.

Nous restâmes un moment dans les bras l’un de l’autre, puis nous nous dirigeâmes, main dans la main, vers la salle de danse ou les autres nous attendaient.

Bien sûr, nous nous séparâmes avant de pénétrer dans celle-ci, ne voulant pas que les autres membres soient au courant pour l’instant car nous ne savions pas ou cette histoire aller nous mener, tout ce qui comptait, était que nous soyons ensemble à présent.

Mon cœur est tien, mes rêves t’appartiennent
Ensemble pour toujours en cet instant
(Together)

 

Fanfiction écrite par : Pandorart
Source Vidéo : woolliment
Partagé et publié par : Infinite-France
Merci de partager avec tous les crédits !

(2746 Posts)

26 ans Pas de membre favoris, trop compliqué de n'en choisir qu'un, alors je les aime tous o/ **

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *